Rechercher

Autres rendez-vous Saison 2017—2018

Archives

08.11.2017

Lecture : Dépassé. Provisoirement

Hommage à Jean-Paul de Dadelsen
Textes : Jean-Paul de Dadelsen
Voix : Éric de Dadelsen, Luc Schillinger
Écriture musicale et saxophones : Christophe Rieger

En 1957, Jean-Paul de Dadelsen, poète, journaliste, cheville ouvrière de la construction européenne, quittait ce monde. Lorsqu’Albert Camus fait éditer « Bach en automne », il révèle une écriture unique et majeure dans la littérature européenne, du XXe siècle. De Dadelsen donne à sa poésie à la fois exigence et fulgurance ; il traverse le monde des terres d’Alsace et du Ried rhénan, explorateur intransigeant de l’âme, de la société, avec une impressionnante puissance du verbe et du questionnement. Éric de Dadelsen a souhaité rendre compte de l’incroyable comète que fut son oncle dans un cabaret littéraire et musical à travers l’Alsace. Pour cette soirée au rythme des mots en cascade de sa poésie orale, du groove des sons et des échos du monde, deux comédiens, Éric de Dadelsen et Luc Schillinger, et un saxophoniste, Christophe Rieger, donnent corps à l’oeuvre de Dadelsen.

Tarif spécial : 10€

Studio Delphine Seyrig

08.11.17 à 19h

24.11.2017

Lecture-dégustation : temps universel +1

Dégustation avec les DiVINes d’Alsace et le restaurent-traiteur La Palette Henri Gagneux
Tarif spécial : 10 €

Texte de Roland Schimmelpfennig
Mise en scène : Anne Monfort

Avec : Pearl Manifold
Traduction : Emmanuel Béhague et Barbara Engelhardt

L’Arche est agent éditeur du texte représenté.
Une femme seule, l’anatomie d’une rupture.
Comment s’accroche-t-on aux détails infimes ?
Comment une rupture devient-elle un événement unique qui se répète en boucle ?
Seule face à des objets qui rythment sa parole, cette femme déroule et enroule des motifs, comme dans un film de Lynch ou un tableau de Hopper. Dans une chronologie onirique, des figures et des tableaux se construisent et se déconstruisent. « temps universel +1 » raconte le travail de cadre que l’on fait sur sa propre vie, sur l’intime qui devient fiction. Une tentative de « mesurer » le temps qui passe, de cartographier le souvenir.

Hall de la C D E

24.11.17 à 19h

20.02.2018

Comité de lecture

Dirigé par Guillaume Clayssen

« Sur / exposition » d’Aurore Jacob
Ce pourrait être l’histoire d’un vernissage comme les autres. Petits fours et champagne qui accompagnent les oeuvres d’une jeune photographe prometteuse, sans oublier les commentaires des spectateurs devant les oeuvres, parfois dubitatifs et caricaturaux.

Dans cette exposition, une bombe éclate...

Studio Delphine Seyrig

20.02.18 à 19h *

* Entrée libre sur réservation au 03 89 24 31 78

10.03.2018 au 20.03.2018

20ème Printemps des Poètes : l’Ardeur

" Dans l’espoir de te lire "

Mise en voix : Juliette Steiner

Avec
Justin Dâwa Litaaba-Kagnita : comédien
Xavière Fertin : clarinettiste

Un homme, Monsieur Jacques, se confie à nous. Il se souvient avec ardeur de Céleste, cette musicienne rencontrée lors d’un concert à Hambourg, et avec qui il a eu une liaison passionnée dont les correspondances enflammées sont les témoins. 

À travers les œuvres de grandes femmes poètes, portées par le regard et les mots de Juliette Steiner, le comédien Justin Dâwa Litaaba-Kagnita et la musicienne Xavière Fertin nous proposent la traversée d’une histoire d’amour, entre un homme avide de mots et une femme pleine de notes de musique.

Manifestation organisée en partenariat avec la Comédie De l’Est - Centre dramatique national d’Alsace, le Pôle Média Culture Edmond Gerrer et la Bibliothèque Europe.

Auditorium du Pôle Média Culture, Colmar, entrée libre
Renseignements au 03 89 20 68 70

20.03.18 à 18h30

Bibliothèque Europe, Colmar, entrée libre
Renseignements au 03 89 79 60 44

10.03.18 à 15h00

16.03.2018

Vernissage : L’Écriture buissonnière

À l’occasion de la sortie du livre « L’Écriture buissonnière », la Comédie De l’Est vous convie à une soirée vernissage le vendredi 16 mars.

Ce livre est le résultat d’ateliers d’écriture, initiés par la C D E et menés sur trois années par l’auteure Magali Mougel avec dix-huit classes de Colmar et environs, classes de primaire, de collège puis de lycée. Autour de la poésie et du théâtre, voici le témoignage, rare et précieux, des rêves et des doutes d’une jeunesse qui nous étonne.

Au programme :
19h - lecture d’extraits du livre par la Compagnie Quai n° 7
19h30 - prise de parole par Magali Mougel, auteure et par les tutelles partenaires du projet

Exposition dans le hall de la C D E des dessins d’Eddy Herqué qui illustrent le livre.

Nous poursuivrons cette soirée autour d’un verre de vin d’Alsace.

Merci de confirmer votre présence en contactant les réservations :
Tél : 03 89 24 31 78 - Mail : reservations@comedie-est.com

Hall de la C D E

16.03.18 à 19h00

13.04.2018

Conférence autour du spectacle « Les Fils prodigues »

Père et fils prodigues selon les arts, les retrouvailles à la rencontre manquée Intervenant : Rémy Vallejo — Comédienne : Juliette Steiner

Peinture, sculpture et littérature n’ont cessé de visiter la parabole biblique du fils prodigue qui, sous le pinceau de Rembrandt, le ciseau de Rodin et la plume de Rilke, révèle les parcours inattendus, communs et singuliers de l’âme humaine.
En partenariat avec le Centre Emmanuel Mounier de Strasbourg.

Entrée libre - Réservation souhaitée au 03 89 24 31 78

C D E - Studio Delphine Seyrig

13.04.18 à 19h

20.04.2018

Lecture-dégustation avec les diVINes d’Alsace
Le Festin chez la comtesse Fritouille

De Witold Gombrowicz — Par la compagnie Quai n°7
avec Ruby Minard, Juliette Steiner et Justin Dâwa Litaaba-Kagnita
Lecture accessible au public malvoyant.

Découvrez le coup de coeur des artistes de l’ensemble artistique. Une lecture surprise où choix des mots et choix des vins se marient. Un moment de convivialité léger comme un début de printemps. À consommer impérativement avec plaisir !

Tarif spécial : 10 €

Hall de la C D E

20.04.18 à 19h

23.04.2018 au 27.04.2018

Atelier théâtre enfant

Dirigé par Bruno Journée

« Nous allons découvrir le clown de théâtre par des jeux, des exercices ludiques et amusants. Avec ou sans les nez rouges ! Nous trouverons des objets et des costumes pour faire une histoire de nos rencontres clownesques. »
De 8 à 12 ans : du 23 au 27 avril de 9h à 11h30
Tarif : 60 €

Comédie De l’Est

23.04 - 27.04.18 à 9h00

31.05.2018 au 01.06.2018

Présentation des travaux Lycée Camille Sée

Intervenants artistiques : Sandrine Pirès, Patrice Verdeil, Chiara Villa Enseignante : Christine Hickel-Ottenwelter

Textes :
« J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne » de Jean-Luc Lagarce
« Illusions comiques » d’Olivier Py
« Britannicus » de Jean Racine

Projet « J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne » (premières)

« Avec Chiara Villa, nous avons décidé de faire découvrir aux élèves de première l’univers
de Jean-Luc Lagarce, auteur contemporain français le plus joué au monde aujourd’hui, mort en 1995 du Sida après un parcours qui l’avait fait connaître plus comme metteur en scène que comme dramaturge.
Il est celui qu’Olivier Py appelle dans « Illusions comiques » (que les élèves travailleront en terminales) le poète mort trop tôt ».
Dans « J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne », cinq femmes attendent le retour d’un frère, d’un fils, chassé autrefois par le père, attente qui les occupe au point de les empêcher de mener une vie personnelle et assumée.
Nous avons remplacé les femmes par une fratrie élargie, mais les enjeux restent les mêmes :
comment parfois la vie d’un autre fantasmée, les obligations que l’on se donne, les secrets de famille servent de prétextes à ne pas s’élancer vers le dehors, à ne pas vivre vraiment.

Interprètes premières : Emma Aalberg, Romane Burquier, Erwan Drouot, Adèle Fremiot, Sarah Gay, Apolline Guy, Romain Leplomb, Marco Licata, Lyed Mejri, Alaïs Meon, Romane Salch, Clotilde Schaad, Juliette Schuster


Projet « Illusions comiques » (terminales)

La pièce d’Olivier Py est un hommage formidable au théâtre et à ses propres acteurs. L’an dernier avec Patrice Verdeil, nous avions privilégié le premier acte et la présence sublimée du « poète mort trop tôt » dont la pièce est le « tombeau ». Avec Sandrine Pirès, nous nous sommes concentrés sur le deuxième et le troisième acte en privilégiant les passages où il est question de la vie concrète des gens de théâtre, de la place de l’art dans la société, de leurs interrogations sur ce que le théâtre peut apporter, sur la définition même de ce qu’est le théâtre. Pour Olivier Py, le théâtre est essentiellement une célébration de la Parole, comme le dit Philippe Girard qui incarne le tragédien, il s’agit de « montrer la parole ». Sandrine Pirès a demandé aux élèves que la Parole soit incarnée, que corps et mots ne soient pas dissociés mais engagés avec la même intensité.

 

Projet « Britannicus » (terminales)

La tragédie de Racine est entrée au programme cette année et l’on peut considérer que c’est un choix tout à fait adapté aux élèves de terminales car Britannicus, Néron et Junie ont l‘âge de leurs acteurs. Ils sont sommés d’entrer dans la vie adulte dans un contexte politique particulier de rivalités pour l’Empire romain, ils connaissent les affres du désir et de la jalousie, ils cherchent à s’émanciper de l’influence de leurs maîtres ou réclament des soutiens. Pour un acteur, la tragédie est toujours un peu intimidante. Il y a la fameuse diction de l’alexandrin. Patrice Verdeil a mis les élèves en confiance en cherchant avec eux d’abord la justesse de l’adresse, la conscience de la situation à jouer, l’alexandrin comme une parole presque naturelle.» Christine Huckel-Ottenwelter

Interprètes terminales : Elisa Bickel, Marjolaine Caspar, Anais Enderlin, Tess Groell, Célestine Hofmann Johansen, Lucas Kolarek, Louise Lachenmaier, Emilie Liégard, Madeline Louis, Adèle Oed, Emma Ribolzi, Chloé Rinaldo, Jonathan Rudolph, Snorri Van Tieghem

Salle Michel Saint-Denis

01.06.18 à 20h00

31.05.18 à 20h00