Rechercher

Les Animals

De Eugène Labiche
Mise en scène : Jean Boillot
Partager sur Facebook

Musique : Jonathan Pontier

Dramaturgie : Olivier Chapuis

Scénographie : Laurence Villerot

Création lumière : Ivan Mathis

Régie lumière : Emmanuel Nourdin

Costumes : Pauline Pô

Collaboration chorégraphique : Karine Ponties

Assistante à la mise en scène : Aurélie Alessandroni

Construction décors : Ateliers du NEST

Régie plateau : Loïc Depierreux

Régie générale : Romain Richert

Habilleuse : Véronique Grange

Avec : Guillaume Fafiotte, Philippe Lardaud, David Maisse, Nathalie Lacroix, Isabelle Ronayette

Deux pièces zoologiques en un acte d’Eugène Labiche : « La Dame au petit chien » et « Un mouton à l’entresol », mais un même motif : le parasite. Dans « La Dame », Roquefavour, un jeune artiste plein de dettes, décide de s’offrir, lui et ses meubles, en gage à Fontenage, son créancier stupide : il s’installe ainsi confortablement chez le bourgeois et gagne un logement sans avoir à rembourser sa dette. Dans « Un mouton », Falingard, un pseudo-domestique, se fait engager chez Fougallas, mais non pour le servir : il profite du logis du maître pour mener de macabres expérimentations animales…

Ce théâtre-là, résolument comique, est d’abord théâtre de l’acteur. Il oblige à explorer un art du corps dans tous ses états : corps-marionnette, corps déchaîné… Les désirs, conscients ou non, parasitent les personnages qui ne maîtrisent plus rien. Servie par une excellente équipe d’acteurs, la mise en scène de Jean Boillot accorde un soin particulier à ce qui fait le ressort des vaudevilles : le corps justement et la voix des comédiens, mais surtout l’extrême précision de ces « machines infernales ». Au-delà de la seule satire sociale, il démontre, avec un humour lucide et décapant, à quel point tous, valets ou bourgeois, sont aussi dominés par ces « parasites intérieurs » que sont les pulsions. L’homme de Labiche ne croit plus guère en la morale, la civilisation, la science ou le progrès. On rit donc beaucoup à cette mise en scène de Jean Boillot, car il sait avec finesse jouer non seulement avec les réparties et situations hilarantes, mais aussi avec un jeu physique qui décuple les réjouissances.

La presse en parle

« Jean Boillot a su tirer le meilleur de l’excellence des situations. Son regard sur les défauts de l’homme est de la plus grande acuité. Bien aidé en cela par des comédiens fous, joyeux, hallucinants, bien dans leur corps, heureux d’être sur le théâtre, avec un rire en personne incarné par leur jeu. Un grand bonheur que ce Labiche ! » Mediapart

« Les quatre comédiens font preuve d’un talent éblouissant. La force de la critique politique de Labiche apparaît d’autant plus évidente par ce traitement aussi gaillard qu’intelligent, et l’ensemble compose un spectacle absolument magistral.» La Terrasse

Dates et horaires

Salle Michel Saint-Denis

02.02.17 à 19:00 *

03.02.17 à 20:30

* Rencontre avec les artistes à l’issue du spectacle

Production

NEST – CDN de Thionville-Lorraine

Coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

Avec le soutien du TGP à Saint-Denis et de l’ARCAL