Rechercher

De : Bernard-Marie Koltès
lu par : Michel Didym
Partager sur Facebook

« La Nuit juste avant les forêts » ce sont soixante-trois pages de phrases liées l’une à l’autre pour que l’on n’ait pas le temps de respirer, soixante-trois pages pour dire la dérive, la colère, la dignité de celui qui vit « à côté », à côté d’une maison, d’un travail, d’une famille. Un solo du désespoir qui est aussi une leçon de vie.

Dates et horaires

Salle Michel Saint-Denis – C D E

29.09.17 à 20h30

Spectacle proposé par

La Manufacture
Centre dramatique national de Nancy
Direction Michel Didym

Spectacle programmé dans le cadre du festival
" Les soixante-dix premières années
du Centre dramatique national de Colmar "