Rechercher

10.04.2018 au 11.04.2018

Les Eaux et Forêts

De Marguerite Duras
Mise en scène : Michel Didym
Partager sur Facebook

Avec : Anne Benoit, Catherine Matisse, Charlie Nelson et le chien Flipo

Rien de plus anodin qu’une morsure de chien sur un passage clouté. C’est drôle mais ça fait mal ! Le mordu rouspète. La propriétaire du chien se rebiffe. Une passante s’en mêle. Le chien n’est pas oublié. Au centre de la dispute, il a son mot de chien à dire lui aussi. Et c’est parti pour une joute qui s’apparente à du délire. Sous la plume de Duras, pourtant, le banal, transfiguré, devient extraordinaire.

Une « sur-comédie », c’est ainsi que Duras désigne sa pièce « Les Eaux et Forêts », créée à Paris en 1965. C’est avec cette oeuvre à la tonalité absurde que la dramaturge inaugure ce qu’elle nomme son « théâtre de l’emportement » où prévalent spontanéité, simplicité et innocence du jeu. Le canevas : sur un trottoir, un homme se fait mordre par le petit chien d’une femme. Très énervé, il s’en prend à la propriétaire du roquet qui trouve le monsieur très vulgaire. Une autre femme s’en mêle et c’est l’altercation ! Le fait anodin de la vie quotidienne se transforme en « catastrophe nationale ». Mais on dévie rapidement sur leur vie conjugale, leur intimité et leurs secrets. Derrière les rêves et les fantasmes des personnages, dans une langue magnifique, transparaît alors la complexité de leurs existences… Diabolique à force d’intelligence, le texte de Marguerite Duras est d’une admirable simplicité ! Volontiers facétieuse, elle prend avec eux une distance ironique nouvelle. Tout en conservant sa pitié naturelle pour ces destins de passants mal faits et mal éclairés, elle décide de nous emmener bien au-delà et de nous en faire rire.

Dates et horaires

Théâtre Municipal de Colmar

10.04.18 à 19h

11.04.18 à 20h30

Production

Centre dramatique national Nancy Lorraine, La Manufacture
Coproduction Opéra-Théâtre Metz Métropole, Théâtre de l’Union – Centre dramatique national du Limousin, Le Volcan – Scène nationale du Havre, Théâtre Montansier de Versailles, La Comédie de Picardie – Amiens