Rechercher

Lettres persanes

De Montesquieu
Mise en scène : Guillaume Clayssen
Partager sur Facebook

Scénographie et création costumes : Séverine Thiébault

Création vidéo : Boris Carré

Création son : Samuel Mazzotti

Création lumière : Éric Heinrich

Assistant à la mise en scène : Claudia Roussel-Ortega

Direction technique : Julien Crépin

Accessoiriste : Céline Guenancia

Assistance technique : Benjamin Yvert, Bernard Gerest, Antoine Dubois

Stagiaire costumes : Nolwen Kervazo

Collaboration littéraire : François Mouttapa

Avec : Olav Benestvedt, Floriane Comméléran, Emmanuelle de Gasquet, Hugo Dillon, Nicolas Laferrerie, Eram Sobhani

Propriétaire d’un sérail mais menacé dans son pays, Usbek décide de quitter sa terre natale et sa culture musulmane. Accompagné de son compatriote Rica, au tempérament plus jovial, il obtient du roi l’autorisation d’aller en Occident étudier les sciences. Ce voyage le mène jusqu’à Paris. D’hier à aujourd’hui, ce texte des Lumières traverse nombre de nos questionnements allant du féminisme, de la démocratie, à notre humanité !

Usbek et Rica portent un regard critique et drôle sur l’Europe. L’étonnement et le choc président à leur découverte des moeurs sociales et politiques de notre civilisation. Mais décrivant avec clairvoyance leur expérience de l’Occident, ils n’en sont pas moins aveugles sur eux-mêmes. Usbek, notamment, règne en véritable tyran sur son sérail qui finit par se révolter. Adapté d’un roman épistolaire, « Lettres persanes » évoque le malaise profond entre les civilisations et la nécessité paradoxale d’être sous le regard de l’autre. Mais c’est aussi un ouvrage sur l’érotisme et l’amour humain. Montesquieu donne la parole aux oubliés, aux humiliés, à toutes ces personnes rendues muettes et invisibles par une domination sociale violente. Quelle vie pour ces femmes incarcérées, pour ces eunuques ? Guillaume Clayssen choisit une forme de théâtre documentaire, éclairant les « Lettres » par le regard que portent des étrangers sur la France d’aujourd’hui, mêlant la forme littéraire aux recueils de paroles. Un grand écart historique qui souligne certains invariants malheureux et scandaleux de notre histoire.

La presse en parle

« Guillaume Clayssen adapte Montesquieu pour interroger les tourments contemporains de l’intolérance. En dynamitant les codes du théâtre, il offre les conditions d’un original et jouissif décentrement. » La Terrasse

« Le travail de mise en scène est absolument saisissant et chaque instant est un renouvellement constant. La partition est jubilatoire et sans faute et témoigne d’un travail d’adaptation littéraire inspiré et intelligent. » Dominique Feig, L’Alsace

Dates et horaires

Salle Michel Saint-Denis

06.10.16 à 19:00 *

07.10.16 à 20:30

08.10.16 à 18:00 **

* Rencontre avec les artistes à l’issue du spectacle

** Nous gardons vos enfants

Documents à télécharger

Production

La Compagnie des Attentifs - Résidence de création à Lilas en Scène
Coproduction Comédie De l’Est – Centre dramatique national d’Alsace