Rechercher

De Corneille
Mise en scène : Brigitte Jaques-Wajeman
Partager sur Facebook

Conseillers artistiques : François Regnault et Clément Camar-Mercier

Scénographie et costumes : Emmanuel Peduzzi

Lumière : Nicolas Faucheux

Objets de scène : Franck Lagaroje

Maquillages et coiffures : Catherine Saint-Sever

Chorégraphie : Sophie Mayer

Assistante costumes : Pascale Robin

Administration et production : Dorothée Cabrol

Avec : Pascal Bekkar, Pauline Bolcatto, Clément Bresson, Timothée Lepeltier, Aurore Paris, Marc Siemiatycki, Bertrand Suarez-Pazos

La pièce se passe en Arménie, au début du christianisme. À peine baptisé, Polyeucte, jeune marié comblé, court au temple briser les idoles païennes afin de faire triompher le seul vrai Dieu ! Il n’a désormais qu’une hâte : renoncer à l’amour de sa femme et mourir en martyr. Cette splendide tragédie met en scène une lutte sans merci entre le désir amoureux et le désir du martyre, entre le goût de la vie et l’attraction de la mort. Polyeucte devient ici un passionnant thriller politique et métaphysique.

La destruction des bouddhas de Bâmiyân et celle, plus récente, des statues antiques du musée de Mossoul, offrent une analogie frappante avec les actes de Polyeucte qui veut faire triompher son Dieu. Au regard de ces événements tragiques, la pièce de Corneille prend une étrange résonance. Mais, surtout, Polyeucte se voue à la mort avec une allégresse inquiétante. Il fait songer à ces jeunes gens aveuglés de certitude qui, au nom d’une cause, se vouent au sacrifice. Dans de splendides décors – deux blocs verticaux géants et sombres se déplaçant comme d’impériaux paravents sur fond de cieux –, Brigitte Jaques-Wajeman fait superbement entendre et comprendre le texte. Les acteurs, en élégants costumes d’aujourd’hui, offrent à la pièce une brûlante actualité. Comment ne pas saisir la dimension d’intolérance et de destruction ? Corneille, dans « Polyeucte », s’approche d’un gouffre et nous offre à méditer sur cette pensée de Nietzsche : « Les martyrs furent un grand malheur dans l’histoire : ils séduisirent… »

Dates et horaires

Théâtre Municipal de Colmar

14.03.18 à 20h30

15.03.18 à 19h *

* Rencontre avec les artistes à l’issue du spectacle

Billetterie

Coproduction

Théâtre de la Ville – Paris, Compagnie Pandora
Création avec la participation artistique du Jeune Théâtre national et le soutien de la DRAC Île-de-France – ministère de la Culture et de la Communication