Rechercher

De Gregor Koppenburg et Thomas Gourdy
Partager sur Facebook

Lumière : Thomas Coux

Régie : Maxime Haag

Avec : Thomas Gourdy, Nicolas Marchand

Pièce en trois langues (allemand, anglais, français) — Compagnie TGNM collectif franco-allemand

L’un est recueilli par un homme qu’il a toujours considéré comme son père d’adoption. L’autre est le fils caché de ce dernier qui découvre son existence au jour de sa mort. Un seul prendra possession de la maison au coeur du village de Schwieck. Qui est l’étranger ? Il faut bien se trouver un endroit sur cette planète pour essayer d’y vivre.

Pour l’un, ce village bavarois est un grand tout dont il fait partie depuis son arrivée. Il en connaît les rituels, la langue, la légende et les aime. Pour l’autre, c’est la carte postale, qu’il observe sans émotion. Il est français et n’en partage ni la langue, ni le moindre passé. Le fils de coeur est là où la fortune l’a conduit et où le temps l’a enraciné. Le fils légitime est ici pour prendre possession de son bien et faire valoir sa descendance. Depuis la naissance du village, l’adhésion sans réserve à ses valeurs est le ciment de ce paradis terrestre. Mais tous savent que le sang ne ment pas comme le peut la langue. La compagnie TGNM cherche la mécanique des mots dans la vie des langues. Après des périodes d’improvisation et d’interviews de gens dont l’expérience apparaît fondatrice, le texte est écrit à trois voix dans une traduction constante entre l’allemand, le français et l’anglais. « Tandem » explore le lien qui unit l’individu à son héritage culturel et matériel. Le conflit se décline ici dans des langues différentes. S’il n’est absolument pas nécessaire de les connaître toutes, le spectateur joue à en dénicher les récurrences et les variations. Et s’interroge sur la transmission des valeurs, des racines, de l’héritage culturel.

Dates et horaires

Studio Delphine Seyrig

18.01.18 à 19h *

19.01.18 à 19h

* Rencontre avec les artistes à l’issue du spectacle

Coproduction

Compagnie TGNM, E-Werk Fribourg-en-Brisgau, Freies Werkstatt
Theater Cologne, Théâtre national de Sarrebruck, Théâtre de Liège
Avec le soutien de : Le Carreau – Scène nationale de Forbach, Institut français – Paris, ministère de la Culture et de la Communication, DGCA, Mains d’OEuvres
Avec le soutien financier de la Région Grand Est et du Goethe Institut de Paris