Rechercher

Les artistes de la saison

La saison que nous vous proposons ne serait pas réalisable sans le concours précieux des artistes et techniciens intermittents qui rejoignent notre équipe pour un ou plusieurs projets.
Parmi eux, sur les scènes ou auprès des publics scolaires et adultes, en ateliers, en pédagogie et en création :
Dominique Guibbert
Nancy Guyon
Bruno Journée
Anne Le Guernec
Catriona Morrison
Magali Mougel
Sandrine Pirès
Patrice Verdeil
Chiara Villa

Ainsi que l’ensemble artistique (cliquez sur les photos pour plus de détails) :

Guillaume Clayssen

Dramaturge, metteur en scène

Il commence le théâtre dans la section artistique du lycée Molière dirigée par Yves Steinmetz. Il mène ensuite, en parallèle, une formation universitaire à la Sorbonne (agrégation de philosophie, licence de lettres) et une formation théâtrale au cours Florent notamment dans la classe de Stéphane Auvray-Nauroy.
Il aborde la mise en scène en tant qu’assistant de Marc Paquien pour "L’intervention" de Victor Hugo puis collabore comme dramaturge de Guy Pierre Couleau ("Les Justes" d’Albert Camus, "Les Mains sales" de Sartre, "Sortie de piste" de Tchekhov, "Les Noces du rétameur" et "La Fontaine aux saints" de Synge, "Désir sous les ormes" d’Eugene O’Neill) ou de Laurent Natrella (dans le cadre des deux spectacles de sortie de Conservatoire du C.N.S.A.D. en juin 2014).

Dans le cadre des Rencontres de la Cartoucherie, il monte "Attention ! Attentions ?" en juin 2005 et "Mœurs générales des marchands de bruits", une satire politique de Bruno Dalimier en juin 2006, co-mis en scène avec Jean-Pierre Dumas. En 2009, il met en scène "A la grecque !!", au théâtre Jean Vilar à Suresnes et à la Maison des Métallos à Paris, ainsi qu’une forme courte "Memento mori" à l’Etoile du Nord.

En 2009, il réalise son premier court-métrage : "Femâle" qui a reçu le « prix originalité » au Festival de Fontainebleau et le « prix de la photo » du festival de Mulhouse « tous courts ». En 2010-2011, il a mis en scène "Les Bonnes" de Genet à la Comédie de l’Est. En 2011, il tourne son deuxième court-métrage, "Out-mortem".
En mars 2012, il crée à la Loge à Paris "Je ne suis personne", un montage de textes autour de Fernando Pessoa, puis en 2013 il met en scène à l’Etoile du Nord une création autour du cinéma intitulée : "Cine in corpore". En juillet 2014, il tourne son troisième court-métrage : "L’âme sort !". Puis il adapte à la scène le dernier livre de Jean Genet sur la Palestine : "Un Captif amoureux". En 2015, il est invité par L’Artchipel, Scène nationale de la Guadeloupe, à mettre en scène "Bobo 1er, roi de personne" de Frantz Succab.

Il enseigne aussi la dramaturgie philosophique à des élèves comédiens de l’Ecole de Auvray-Nauroy.
Enfin depuis cinq saisons, il collabore à la Comédie De l’Est, C.D.N. de Colmar, où il s’occupe notamment de diriger le comité de lecture, de mettre en scène, de collaborer comme dramaturge ou comédien, de concevoir et rédiger des cahiers de création et d’animer des débats.
Il créé "Lettres persanes" de Montesquieu en 2016, spectacle qui ouvre la saison 16-17 de la C D E.

Nils Öhlund

Comédien, metteur en scène

Formé à l’ENSATT en 1990, Nils Öhlund a joué au théâtre sous la direction de Thierry Atlan, Hubert Saint-Macary, Serge Noyelle, Fabian Chappuis, Claude Yersin, et régulièrement avec Guy Pierre Couleau ("Le Baladin du monde occidental" de Synge, "Regarde les fils de l’Ulster" de Mac Guinness, "Résister" de Couleau, "Les Justes" de Camus, "Les Mains sales" de Sartre) ou Anne-Laure Liégeois ("Edouard II" de Marlowe, "La Duchesse de Malfi" de Webster).
Acteur de l’ensemble artistique de la Comédie De l’Est, il a joué en 2012 dans "Nathan le Sage" de Lessing, mis en scène par Bernard Bloch, dans "Oncle Vania" d’Anton Tchekhov, créé par Edmunds Freibergs, dans "Le Schmürz" de Boris Vian, sous la direction de Pauline Ringeade. En 2013, il tient le rôle du père dans "Guitou" de Fabrice Melquiot, avant d’interpréter, en 2014, celui du fils dans "Désir sous les ormes" d’Eugene O’Neill, deux pièces mises en scène par Guy Pierre Couleau, qui lui confie en 2015 le rôle-titre de "Don Juan revient de la guerre" d’Ödön von Horváth. En 2016, il interprète le rôle de Jupiter dans "Amphitryon" de Molière, mis en scène par Guy Pierre Couleau.
Nils Öhlund a co-mis en scène et joué "Le Véritable ami" de Goldoni au Théâtre du Lucernaire. En 2010, il a mis en scène "Une maison de poupées" d’Ibsen au théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet. En mai 2015, il a créé "Mademoiselle Julie" de Strindberg à la Comédie De l’Est.
Il a tourné dans plusieurs films pour la télévision avec Maurice Failvic, Alain Bonnot, Thierry Binisti, Gérard Vergés, Fabrice Cazeneuve, Stéphane Kappes, Miguel Courtois, Alain Wermus, Yves Rénier, Jérôme Boivin, Claudio Tonetti, Malik Chibane, et pour le cinéma avec Sébastien Lifshitz, Lorraine Levy.

Carolina Pecheny

Comédienne, metteur en scène

Formée au Conservatoire national d’art dramatique à Buenos Aires et à l’École Argentine du Mime, Carolina Pecheny intègre la troupe du Théâtre du Soleil après son arrivée en France. Au théâtre, elle travaille sous la direction d’Ariane Mnouchkine, Guy Freixe, Guy Pierre Couleau ("L’Épreuve" de Marivaux, "Vespetta e Pimpinone" d’Albinoni, "La Fontaine aux saints" et "Les Noces du rétameur" de J.M. Synge, "Le Pont de pierre et la peau d’images" de Daniel Danis, "Guitou" de Fabrice Melquiot, "Don Juan revient de la guerre" de Horváth), Nils Öhlund ("Mademoiselle Julie" de Strindberg), Serge Lipszyc, Paul Golub, Edmunds Freibergs ("Oncle Vania" d’Anton Tchekhov).

Elle met en scène "Le Médecin malgré lui" de Molière, joué en Argentine et en Allemagne, "Monsieur Mockinpott" de Peter Weiss en Allemagne et "Raconte-moi", inspiré de "Être sans destin" d’Imre Kertész au Théâtre du Soleil. Elle poursuit avec "Une laborieuse entreprise" de Hanokh Levin, "Le Monte Plats" d’Harold Pinter et "La Conférence des oiseaux" de Jean-Claude Carrière, en Allemagne. Elle assiste également Guy Pierre Couleau sur les mises en scène de "Maître Puntila et son valet Matti" de Brecht en 2012, "Désir sous les ormes" d’Eugene O’Neill en 2014, "Amphitryon" de Molière et "Le Songe d’une nuit d’été" de Shakespeare en 2016. Elle a dirigé de nombreux stages de jeu masqué en Argentine, Norvège, Allemagne, République tchèque. Depuis 2009, Carolina Pecheny est collaboratrice artistique de la Comédie De l’Est.

Jessica Vedel

Comédienne

Formée à l’école Claude Mathieu, elle a travaillé sous la direction d’Oriane Blin ("Comme dans un rêve" de Molière), Jean Bellorini ("Vivre nos promesses"), Camille de La Guillonnière ("Après la pluie" de Sergi Belbel, "Tango" de Slawomir Mrozek, "A tous ceux qui" de Noëlle Renaude, "La Noce" de Bertolt Brecht, "La Cerisaie" d’Anton Tchekhov), Frédéric Tourvieille ("Un air de famille" d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri), Amélie Porteu ("Tout le monde veut vivre" d’Hanokh Levin), Guy Pierre Couleau ("Maître Puntila et son valet Matti "de Bertolt Brecht, "Guitou" de Fabrice Melquiot et "Don Juan revient de la guerre" d’Ödön von Horváth). En 2015, elle est Mademoiselle Julie dans la pièce éponyme de Strindberg, mise en scène par Nils Öhlund à la Comédie De l’Est. En 2016, elle joue dans "Amphitryon" de Molière et dans "Le Songe d’une nuit d’été" de Shakespeare, mis en scène par Guy Pierre Couleau.
Elle codirige la compagnie « Le temps est incertain mais on joue quand même » dédiée à la création théâtrale ainsi qu’au développement local dans le cadre de « La tournée des villages » en Pays de Loire. Avec la compagnie « Passe-moi l’sel », elle enseigne le théâtre aux enfants et aux seniors.